Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

100 % Entrepreneurs et succès
Photo Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz (http://www.lefigaro.fr/societes/2015/09/24/20005-20150924ARTFIG00397-abilio-diniz-un-seducteur-a-la-conquete-de-carrefour.php) sort diplômé d'une grande école de management à São Paulo, qu'il a rejointe en 1956. Les gosses de son quartier le prennent comme souffre-douleur pendant son enfance. Le jeune homme souhaite parfaire ses connaissances en économie aux USA. La métropole de Sao Paulo, au Brésil, a vu naître Abilio Diniz le 28 décembre 1936.

En décembre 2014, la société de capital-risque Peninsula, créée par les Diniz, rend publique l'acquisition de dix pour cent du capital de Carrefour Brésil. En compagnie d'un associé de premier plan, Abilio Diniz fait son retour dans le milieu de la distribution brésilienne à presque 80 ans. Mi-2015, la participation dans le capital de Carrefour au Brésil se monte à à 12 pour cent. A travers Peninsula, l'homme d'affaires possède de ce fait 2 sièges au conseil d’administration. Depuis son départ du groupe GPA, Abilio Diniz s'occupe de BRF et cherche de nouvelles possibilités d’investissement.

Abilio Diniz s'est avéré être un proche de l’ex dirigeant du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva. L'homme d'affaires appartient aux personnages les plus fascinants du sous-continent brésilien. Au cours de l'année 2011, l'entrepreneur intègre la Chambre de Politique et de Gestion et compétitivité, qui a comme objectifs de rendre concurrentielles les firmes brésiliennes et d’augmenter la performance des prestations publiques. Bénéficiant d'une fortune estimée à près de 4 milliards de $, Abilio Diniz est la 10e fortune du Brésil, selon "Forbes".

10 ans après l'ouverture par Abilio Diniz de sa 1ère grande surface, en 1959, le groupe GPA totalise quarante supermarchés et 1 400 collaborateurs La boutique de la famille Diniz est appelée Pão de Açúcar, l'enseigne rappelle bien sûr le Pain de Sucre à Rio-de-Janeiro. Pour développer le Grupo Pão de Açúcar, il s'est inspiré du succès de Carrefour, dont il a connu les fondateurs dans les années 70. À la fin des années 1950, le père d’Abilio Diniz pense déjà que l’avenir du commerce se jouera avec les supermarchés.

Des difficultés qui modèlent le caractère du chef d'entreprise

Au début de la décennie 1990, en pleine crise économique, le le groupe d'Abilio Diniz affronte d'importantes difficultés financières. Il décide l'ouverture du capital de GPA au milieu des années 90. GPA se transforme en leader de la commercialisation au Brésil après que l'homme d'affaires ait entamé une période d’acquisitions. A la fin des années 1990, un rapprochement financier et commercial survient entre le groupe tricolore Casino et le groupe Pão de Açúcar. un groupe "d'extrême gauche" kidnappe Abilio Diniz au moment de l'élection présidentielle de 1989. Délivré au bout d'une semaine, l’homme restera affecté par cette événement.

Le groupe Casino prend le contrôle de GPA, Abilio Diniz quitte son groupe

Casino contrôle Grupo Pão de Açúcar à partir de juin 2012. Le divorce est effectif et Abilio Diniz abandonne le conseil d'administration l'année suivante. GPA renoue avec sa stabilité financière après la crise économique et commence les discussions de partenariat avec Casino. Il affronte en effet la concurrence du Français Carrefour en terre brésilienne. Abilio Diniz cède des actions pour 1 milliard de dollars à Casino et promet de concéder la tête de GPA sept années plus tard au PDG de Casino.