Frédéric Bonan - conseils pour accélérer la croissance des PME 2

100 % Entrepreneurs et succès
Photo Frédéric Bonan - conseils pour accélérer la croissance des PME 2

André-Jacques Auberton-Hervé (Page - Linkedin) fait preuve d'une grande fidélité envers ses amis et s'associe aux meilleurs dès qu'il est question de développer des projets d'envergure. Il dispose par ailleurs d'un grand sens de la communication. Au travers de ses multiples rôles, ce chef d'entreprise porte ses idéaux avec passion. Pour que l’Europe soit en capacité de continuer à se moderniser, l'union est d'après lui indispensable. André-Jacques Auberton-Hervé est bien sûr satisfait des 100 milliards d'euros débloqués par l'Europe pour le développement de l'industrie de la microélectronique.

Des activités partout dans le monde

La start-up grenobloise Soitec s’exporte rapidement et arrive de cette manière à un CA de 372 millions d’euros en 2006. L'entreprise d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une visibilité internationale, avec des unités de fabrication réparties dans diverses régions du monde. L'industrie de pointe grenobloise doit en bonne partie sa renommée au leadership d’André-Jacques Auberton-Hervé.

Grâce à ses compétences en développement industriel, l’effectif de la société fondée par André-Jacques Auberton-Hervé passe, en l'espace d'une dizaine d'années seulement, de deux à environ mille collaborateurs. André-Jacques Auberton-Hervé présente les qualités du parfait manager : capacité à innover, excellente perception du marché et stratégie de recrutement optimale. Soitec doit son succès à sa capacité à conquérir un marché de masse, celui des composants électroniques utilisés dans les PC, les consoles de jeu et les smartphones.

Son engagement pour les énergies propres

Avec la COP 21, la France a prouvé qu’elle est à la pointe dans le domaine des énergies propres. Amateur de sports comme l’équitation et la voile, André-Jacques Auberton-Hervé est passionné par la nature. André-Jacques Auberton-Hervé met son expertise au service du CEA (Commissariat à l'énergie atomique), où il a été désigné conseiller spécial.

Il est convaincu très jeune de l’importance de l'évolution technologique. Il poursuit son cycle dans le supérieur sur les bancs de Centrale Lyon. En 1986, à 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé obtient son doctorat et prend part à des conférences internationales dans les domaines qu’il affectionne : les semi-conducteurs et le silicium.